Un oeil sur l'UE

Accueil » Manifestations et grève des enseignants contre les protocoles sanitaires

Manifestations et grève des enseignants contre les protocoles sanitaires

En France, une journée de grève et de manifestations des enseignants a eu lieu ce jeudi 13 janvier pour protester contre la succession de protocoles sanitaires mis en place dans les écoles.

Photographie de Myriam Tirler / Hans Lucas. (Photo by Myriam Tirler / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Les annonces de Jean Castex, lundi 10 janvier, n’avaient pas suffi à apaiser la colère qui gronde chez les enseignants. L’appel à la grève a donc été maintenu pour ce jeudi 13 janvier afin de protester contre ce troisième changement de protocole en huit jour.  

Près de 38,5 % des enseignants étaient en grève dans les écoles jeudi, selon le ministère de l’Éducation, pour se plaindre de la « pagaille » provoquée par la multiplication des protocoles sanitaires. 

Ces protocoles, très lourds à mettre en place, empêchent la continuité scolaire. Les enseignants perdent beaucoup de temps à suivre les résultats des tests, appeler des parents… Les classes comptent un très grand nombre d’absents chaque jour. Faire cours et avancer dans le programme devient alors compliqué. 

« Depuis lundi dernier, j’ai plus de dix absents par classe parce que les élèves doivent sans cesse aller se faire tester ». Les élèves, régulièrement cas contacts, se relaient dans les classes face à des professeurs qui ne voient jamais les mêmes élèves au même moment », explique une professeure d’histoire-géographie en terminale.

« Lundi, il y avait un cas positif dans ma classe, alors j’ai passé la matinée à appeler tous les parents d’élèves pour qu’ils viennent chercher leurs enfants ! ».

« La semaine dernière, j’avais 13 absents, dont 3 cas de Covid et 10 cas contacts » ajoute Jeanne, professeure d’EPS dans un collège de Saint-Marie-aux-Chênes.

Les parents étaient derrière les enseignants pour cette journée de mobilisation. Ils dénoncent eux aussi une situation intenable. Il est impossible pour eux d’avoir de la visibilité sur la journée. La classe sera-t-elle fermée ? Devront-ils se faire tester dans la journée ? Cette situation est aussi compliquée pour les enfants qui se retrouvent perdus dans tous ces changements et ces nouvelles règles.

Dans la soirée de jeudi, le Premier ministre accompagné de Jean-Michel Blanquer et d’Olivier Véran ont reçu les syndicats enseignants. Le gouvernement a ensuite promis des masques FFP2 et des remplaçants pour aider à faire face à la crise.

Marie BRUNAT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut