Un oeil sur l'UE

Accueil » Protection animale : l’industrie de la viande

Protection animale : l’industrie de la viande

l’industrie de la viande

Ces dernières années, nous avons tous pris connaissance de la préoccupation croissante concernant la protection des animaux dans les abattoirs. En effet, de nombreuses manifestations d’indignations se font entendre, mettant en lumière certaines situations dans lesquelles les animaux sont abattus parfois sans étourdissement et où d’autres font l’objet de mauvais traitements.

 Il faut dire que cette question demeure un enjeu majeur en Europe puisque de plus en plus de voix contre cette brutalité se font entendre et ne sont pas prêtes à en découdre. En 2023/2024, plusieurs initiatives de lois ont été prises afin de renforcer la protection des animaux dans les établissements et pourtant, c’est une vigilance constante qui est imposée pour les faire respecter.

Les normes et réglementations Européennes

En effet, en 2023, l’Union Européenne a intensifié ses efforts sur l’application des règlements qu’elle a mise en place notamment avec des sanctions plus sévères en cas de non-respect de celles-ci. 

Ces règles concernent notamment le transport de ces animaux, les installations d’abattages mais encore la formation du personnel qui est cruciale puisqu’elle enseigne la manipulation sans cruauté des animaux et la sensibilisation à la nécessité de respecter les normes de protection animale.

Des campagnes de sensibilisation du public ont également été lancées pour informer les consommateurs sur l’importance de leur soutien sur les pratiques éthiques dans l’industrie de la viande. Parallèlement, la pratique des caméras de surveillance et de systèmes de suivi électroniques contribue à assurer le respect des normes de protection animale.

Aujourd’hui, l’électro anesthésie est de plus en plus utilisée et fait de plus en plus parler; il s’agit d’un procédé provoquant l’étourdissement d’un animal à la suite de son cerveau par un courant électrique minimisant alors la douleur de cet être lors de sa mise à mort (source: lalanguefrançaise). Malgré cela, même si l’optimisation des techniques étaient nécessaires et bien qu’elles assurent la réduction de la douleur chez l’animal avant qu’il ne meure, il était surtout question d’améliorer l’efficacité de l’industrie de la viande en général pour certaines industries prouvant alors que certains défis persistent dans cette lutte. 

Ainsi, les abattoirs nécessitent une vigilance accrue puisque certains acteurs de l’industrie refusent d’opérer des changements et contournent les réglementations soulignant alors la nécessité de sanctions plus sévères. Cependant, même s’ il reste encore beaucoup à faire, les initiatives en cours montrent une volonté politique à sensibiliser le public et faire comprendre les enjeux de l’avenir de la protection animale. La collaboration entre les entreprises, la société civile ainsi que les autorités peuvent garantir le respect des lois mises en place et ainsi respecter la dignité des animaux. 

Marjorie Jaffré 

Sources : Cairn Info, Plein Champ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut