Un oeil sur l'UE

Accueil » Autriche : un nouveau confinement qui divise

Autriche : un nouveau confinement qui divise

Le 14 novembre 2021, le chancelier Autrichien Alexander Schallenberg annonce un nouveau confinement pour endiguer la propagation du Covid-19. Seulement ce nouveau confinement ne s’adresse qu’aux individus non-vaccinés …

Avec l’arrivé des jours les plus froids de l’année, les virus hivernaux reprennent du poil de la bête. Cette recrudescence signifie que le nombre de cas atteint du Covid-19 augmente. Pour lutter contre la propagation du virus, le gouvernement Autrichien a annoncé un nouveau confinement qui a débuté lundi 15 novembre 2021.

« La situation est grave (…). Nous ne prenons pas cette mesure le cœur léger mais malheureusement elle est nécessaire » a annoncé Alexander Schallenberg, le chancelier autrichien. Cette décision gouvernementale est sujet à controverse car celle-ci concerne uniquement la population non vaccinée. Cette mesure concerne 35% (moyenne européenne de 33% de non-vaccinés) des Autrichiens.

Afin de faire respecter ce confinement strict, le chancelier va mettre en place des mesures inédites. La police va se montrer d’autant plus vigilante et multiplier les contrôles. Le montant des amendes en cas de non-respect de ce confinement est aussi inédit : entre 300 et 500 euros et jusque 30 000 euros (pour organisation d’événement par exemple).

Les nouvelles mesures de confinement autrichiennes ont été jugé par la population comme « discriminatoires » et ont donné lieu à bon nombre de manifestations.

En France, la possibilité d’un nouveau confinement n’est pas écartée. Cependant le confinement concernant uniquement la population non-vaccinée pourrait créer plusieurs mouvements de protestations, une augmentation de l’usurpation de pass sanitaire ainsi qu’une augmentation du non-respect du confinement strict.

Lise JOUNEAUX

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut