Un oeil sur l'UE

Accueil » L’Union européenne impose le chargeur unique pour les appareils électroniques

L’Union européenne impose le chargeur unique pour les appareils électroniques

Cette image représente plusieurs chargeurs dont un branché à un téléphone.

À partir de l’automne 2024, tous les téléphones mobiles, tablettes et consoles devront être dotés d’un port de recharge standard, de type USB-C. Telle est la mesure prise ce mardi 4 octobre, à l’issue du vote du Parlement européen à Strasbourg. La mise en place de cette loi va permettre aux consommateurs de se partager les chargeurs. 

Selon les estimations, la baisse de la production de chargeurs va réduire d’environ 1 000 tonnes par an, la quantité de déchets électroniques. La Commission européenne souhaite dissocier la vente d’un chargeur et la vente d’un appareil électronique, ce qui permettra de limiter l’achat de chargeurs indésirables. Les consommateurs ne seront plus obligés d’acheter un chargeur à chaque nouvel achat d’un appareil électronique. 

Face à cette mesure, les producteurs auront l’obligation de fournir des informations claires sur les performances de charge et sur la question de la prise en compte de la recharge rapide. Cela donnera la possibilité aux consommateurs de savoir si leur chargeur est compatible ou non, avec leur nouvel appareil. 

Quels appareils sont concernés par cette mesure ?

Cette obligation va s’imposer pour les tablettes, les liseuses, les casques, les téléphones mobiles, les consoles de jeux, les enceintes portatives, les GPS, les claviers et les souris d’ordinateurs ou encore les appareils photo numériques

Avec 602 voix au Parlement européen pour l’adoption de cette loi, le Conseil de l’Union européenne doit à son tour approuver le texte. Une période de transition de 24 mois, à compter de la date d’adoption, sera mise en place permettant au secteur de s’adapter à ces changements. D’ici 2026, les ordinateurs portables seront eux aussi concernés par cette mesure. 

Jeanne Halloux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut