Un oeil sur l'UE

Accueil » La sauvegarde du patrimoine culturel ukrainien via un smartphone

La sauvegarde du patrimoine culturel ukrainien via un smartphone

@mnyjhee/123RF.com

En marge du conflit russo-ukrainien actuel, la question du « sauvetage du patrimoine culturel » est primordial. Préserver les références identitaires, et sauver l’humanité d’un peuple, c’est l’action que souhaite mener Tao Thomson utilisant la technologie 3D de son application « Backup Ukraine » qui permet de conserver les oeuvres dans une bibliothèque numérique. Selon Ernesto Ottone Ramirez, qui est le directeur général adjoint de l’Unesco pour la culture, une cinquantaine de sites culturels en Ukraine ont été endommagés ou détruits depuis le début de la guerre. L’Unesco et d’autres institutions culturelles internationales ont lancé plusieurs initiatives pour protéger les biens culturels, en mettant en place un système de surveillance par satellite des sites et monuments ou en soutenant des projets tels que l’application « Backup Ukraine ».

Tao Thomsen, directeur créatif de l’agence Virtue Worldwide, qui aide à protéger les sites de patrimoine culturel mondial et co-créateur de Backup Ukraine, a lancé en avril ce projet. Grâce à cette application nommée, «Backup Ukraine » traduisez « la sauvegarde de l’Ukraine » il est possible aux personnes étant sur le sol ukrainien de devenir des archivistes numériques bénévoles en capturant depuis leur smartphone des bâtiments, des monuments et bien d’autres artefacts culturels. Ils sillonnent les rues pour scanner en 3D tout ce qui a trait au patrimoine culturel, géolocalisent les œuvres, puis intègrent les rendus obtenus à une bibliothèque numérique. Les scans ainsi réalisés sont de si haute qualité qu’ils peuvent être utilisés à des fins éducatives et permettront de reconstruire ces œuvres à l’identique.

Camille Cueff

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut