Un oeil sur l'UE

Accueil » Kazakhstan: la hausse du gaz fait gronder

Kazakhstan: la hausse du gaz fait gronder

Depuis le 2 janvier 2022, au Kazakhstan, de nombreuses émeutes ont éclaté en raison de la hausse des prix du gaz. Le gouvernement du plus gros pays d’Asie a mobilisé ces forces militaires avec pour ordre de « tirer pour tuer ».

La hausse des prix du gaz n’épargne personne. À Almaty, grande ville du Kazakhstan, de violentes émeutes ont explosé en réponse à cette hausse. Le gouvernement mené par le président Kassym-Jomart Tokaïev a rétorqué face à ces soulèvements en envoyant ses forces militaires auxquels il a donner l’ordre « tirer pour tuer ».

Face à ces mesures le chef de la diplomatie américaine Anthony Blindent assure que «les autorités au Kazakhstan devraient être capables de s’occuper des défis auxquels elles font face de façon pacifique, pour s’assurer que les droits de ceux qui manifestent pacifiquement soient protégés».Les dommages matériels provoqués par les soulèvements sont estimés à plus de 175 millions d’euros sans compter les dizaines de morts et les centaines de blessés.

Dans le cadre d’une alliance militaire mais également dans un souci de maintien de la paix, le président russe Vladimir Poutine a déployé des troupes de soutien. Cette alliance s’appelle l’OTC (Organisation du traité de sécurité collective) et regroupe plusieurs ex-républiques soviétiques présidées par la Russie. La mise-en-place de cette aide s’est faite « pour une période limitée ».

Avec plus de 2000 hommes déployés par Moscou, le calme est aujourd’hui de retour au Kazakhstan. En conséquence, le mardi 11 janvier, les États-Unis ont appelé les forces

russe à se retirer « rapidement ». Le président Tokaïev a affirmé que le retour se ferait « progressivement » et que cela ne prendrait pas plus de 10 jours. Cependant, le ministre russe de la défense, Sergueï Choïgou, a répondu en déclarant que l’armée quitterait le Kazakhstan une fois la situation «totalement stabilisée» et «sur décision» des autorités kazakhes.

Lise Jouneaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut