Un oeil sur l'UE

Accueil » Le Maroc et l’Union Européenne signent un accord de pêche

Le Maroc et l’Union Européenne signent un accord de pêche

Le Maroc et l’Union Européenne se sont retrouvés en visioconférence les 8 et 9 décembre derniers, pour la deuxième session de la Commission Mixte prévue par l’accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable.

Le Maroc est le premier pays en termes de biodiversité marine. Il dispose d’une richesse marine et maritime très importante avec un patrimoine de près de 8000 espèces marines. Le Maroc est également le premier producteur de poissons en Afrique et le 13e à l’échelle mondiale.

Cette rencontre entre l’Union Européenne et le Maroc, tenue les 8 et 9 décembre, a permis de tirer des enseignements sur la première année de mise en œuvre du protocole de l’accord de pêche et mieux préparer la seconde année. Cette première année du protocole a pris place dans un contexte difficile et marqué par la pandémie.

Lors de cette réunion, les deux parties se sont félicitées de « la qualité exemplaire de leur coopération dans le domaine de la pêche maritime qui place la durabilité des ressources comme préalable de cette coopération », indique-t-on dans un communiqué conjoint.
Ainsi, malgré l’impact négatif de la pandémie sur de nombreux secteurs, celui de la pêche maritime a continué à assurer une sécurité alimentaire et sécuriser les emplois.
Les partenaires ont donc jugé le déroulement de l’activité globalement satisfaisant, ceci malgré certaines difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des dispositions de l’accord. Difficultés auxquelles ils ont décidé d’apporter des solutions et des alternatives pour la deuxième année.

Le Maroc et l’Union Européenne ont également signé un arrangement administratif de coopération en matière de recherche et d’innovation marines, dans le cadre de l’Alliance pour la recherche sur l’océan Atlantique.
Cet arrangement permettra de donner un nouvel élan à la coopération entre le Maroc et l’UE dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique, des technologies et de l’innovation marine.
Leur volonté est d’encourager la recherche conjointe, en particulier dans les domaines du changement climatique, de la biodiversité et de la sécurité alimentaire.

La Commission européenne a adopté en 2011 une stratégie maritime atlantique visant à installer une coopération ambitieuse et efficiente dans la région de l’Atlantique. Pour rappel, l’Alliance pour la recherche sur l’océan Atlantique a été créée suite à la Déclaration de Galway sur la coopération dans l’océan Atlantique (2013) et de la Déclaration de Belém sur la coopération atlantique en matière de recherche et d’innovation (2017), afin d’améliorer la compréhension de l’océan Atlantique et de favoriser une gestion durable de ses ressources.

Jeanne G

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut