Un oeil sur l'UE

Accueil » Les Français, bons derniers de l’UE en mathématiques

Les Français, bons derniers de l’UE en mathématiques

La publication du dernier classement TIMSS (Trends in international mathematics and science study) a confirmé une fois encore le retard de la France par rapport au reste de l’Union Européenne en mathématiques et en sciences. Publié le mardi 8 décembre, il indique que le niveau des élèves de CM1 et de 4e se situe bien en dessous de la moyenne européenne.

Les français à la traîne

Les français en classe de CM1 et de 4e seraient les moins bons de l’Union Européenne, en ce qui concerne les mathématiques. Ils feraient également partie des derniers en sciences. En effet, alors que les moyennes européennes des élèves de CM1 sont de 527 en mathématiques et de 522 en sciences, les moyennes françaises sont de 485 points en mathématiques et 488 en sciences.

En sachant que les moyennes européennes sont déjà légèrement inférieures aux moyennes internationales (529 et 526 respectivement), cela ne présage rien de bon pour le niveau des français dans le monde.

Ce classement est basé sur une enquête réalisée en mai 2019 auprès de dizaines de milliers d’enfants en 4eannée de scolarité obligatoire, ce qui correspond à la classe de CM1 pour la France.

Une situation qui dure

Les résultats de la France sont dans la continuité de ceux publiés en 2015. En effet, les écoliers et collégiens français étaient déjà en bas du classement de l’UE dans la précédence édition de l’enquête TIMSS, qui est réalisée tous les 4 ans.

« En mathématiques, 15 % des élèves français n’atteignent pas le ‘niveau bas’, contre 6% des élèves au niveau européen. Cela signifie que ces 15 % n’ont pas les connaissances élémentaires en CM1 », indique Fabienne Rosenwald, directrice de la DEPP, l’agence des statistiques du ministère.

L’étude montre qu’on trouve en France de moins en moins de bons élèves en mathématiques en CM1. En effet, « seuls 2 % des élèves français atteignent le niveau avancé en 2019 en mathématiques, contre 11 % dans l’Union européenne et 50 % à Singapour », précise Fabienne Rosenwald. Dans cette matière, le niveau serait en forte baisse depuis 1995. « Le score moyen est en baisse de 47 points, c’est l’équivalent d’une année de classe. Autrement dit, le niveau des élèves de 4e en 2019 en maths, est celui des élèves de 5e en 2015 dans cette matière », ajoute Fabienne Rosenwald.

La France remontera-t-elle la pente ?

Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a affirmé qu’« en matière de savoirs fondamentaux, c’est-à-dire le français et les mathématiques, nous avons une pente à remonter ». Il a cependant souligné que cette enquête nous en dit plus sur le passé que sur le présent. Elle ne représente pas le niveau de 2020, qui devrait être impacté par « tout ce que nous sommes en train de faire sur le sujet, que ce soit en français ou en mathématiques », a conclu le ministre.

Jeanne G

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut